Les chenilles processionnaires envahissent l'Essonne

Actualités

Brunes avec des taches orangées, les chenilles processionnaires sont recouvertes de poils urticants microscopiques qui provoquent des réactions cutanées importantes (boutons, démangeaisons), des lésions oculaires et respiratoires chez les personnes sensibles. Souvent les animaux, en particulier les chiens, consomment les chenilles et les chrysalides dans le sol, et développent des infections importantes.

Selon la préfecture de l’Essonne « depuis la fin des années 2000 et à la faveur des évolutions positives des températures hivernales, la processionnaire du pin est désormais bien présente en Essonne ». Cette chenille est la larve d'un papillon de nuit, le Thaumetopoea pityocampa. La femelle recherche un pin, et dans une moindre mesure un cèdre, pour y pondre ses œufs. Quelques semaines plus tard, les jeunes chenilles tissent des nids et commencent à manger le limbe des aiguilles de pin. Une touffe d'aiguilles jaunie est la principale manifestation de leur présence. Dès que la zone n'offre plus assez de nourriture, les chenilles émigrent plus haut dans l'arbre et reforment un nouveau nid. Bien qu’impressionnante, la consommation des aiguilles, qui peut être totale, n’entraîne qu’exceptionnellement la mortalité des arbres. 

Lutter contre ces chenilles n’est nécessaire qu'en cas de forte fréquentation humaine sur les lieu des risques. Le combat est rude : « Désormais, le département est entièrement colonisé, indique la préfecture de l’Essonne, et toute éradication ou recul de la zone de colonisation de l’insecte sont exclus. La destruction des chenilles une année donnée n’a pas d’influence sur le niveau de population de l’année suivante ». Elle préconise plusieurs méthodes de lutte : mécanique (suppression des nids en coupant la branche porteuse et en les brûlant ou en les enterrant), par piégeage  (pièges à phéromones, dispositif de capture de papillons mâles attirés par la phéromone artificielle des femelles ; écopiège qui piège les chenilles lorsqu’elles processionnent le long des troncs), chimique ou biologique (insecticides, suspensions de bactéries) et enfin, en dernière extrémité l'abattage des arbres sensibles. Dans tous les cas, ne prenez pas de risques inutiles et consultez les professionnels agréés. 

 

Désinsectiseurs proches :
• "Les 3D"
25 Chemin des Fonceaux – 91310 LINAS
Tél. : 06 12 76 07 62

• "K-GLOBAL"
14 Rue Charles V – 75004 PARIS
Tél. : 06 62 67 47 35